Fill 1 Created with Sketch.

MIGRANTS – DEMANDEURS D’ASILE – RÉFUGIÉS

Catégorie.s:

INTRODUCTION

Commençons par quelques définitions (source : Croix-Rouge).

Réfugié

Un réfugié est une personne qui répond à certains critères établis par le droit international. À l’échelle mondiale, la Convention de 1951 relative au statut des réfugiés définit un réfugié comme une personne qui, craignant avec raison d’être persécutée du fait de sa race, de sa religion, de sa nationalité, de ses opinions politiques ou de son appartenance à un certain groupe social, se trouve hors du pays dont elle a la nationalité et qui ne peut ou, du fait de cette crainte, ne veut se réclamer de la protection de ce pays.

Migrant

En revanche, il n’existe pas de définition universelle du terme « migrant ». La politique relative à la migration de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (la Fédération internationale) définit un migrant comme une personne qui quitte ou fuit son lieu de résidence habituel pour une nouvelle destination, à l’étranger ou à l’intérieur de son propre pays, dans l’espoir d’y trouver la sécurité ou des conditions d’existence plus favorables. La migration peut être forcée ou volontaire, mais, dans la plupart des cas, elle résulte d’une combinaison de choix et de contraintes, ainsi que de la décision de s’établir ailleurs pour une période durable. Ainsi, conformément à la politique de la Fédération internationale, le terme « migrant » regroupe entre autres les travailleurs migrants, les apatrides et les migrants considérés en situation irrégulière par les autorités publiques.

Demandeur d’asile

Un demandeur d’asile est une personne qui sollicite la protection d’un pays autre que le sien à titre de réfugié, mais dont la demande n’a pas encore fait l’objet d’une décision. Il importe de préciser que les demandeurs d’asile ne sont pas tous reconnus comme réfugiés, mais que tous les réfugiés sont des demandeurs d’asile au départ.

POUR PLUS D’INFOS

CIRE (Coordination et Initiatives pour Réfugiés et Etrangers) : https://www.cire.be

FEDASIL
(Agence Fédérale pour l’accueil des demandeurs d’asile) : https://www.fedasil.be

L’ACCUEIL

A. Accueil des demandeurs d’asile

En Belgique, l’Office des étrangers est l’instance compétente pour ce qui concerne l’accès au territoire, le séjour et l’établissement des étrangers.

Les personnes qui demandent l’asile auprès de l’Office des Étrangers, se rendent ensuite, dans le même bâtiment, au Dispatching de l’Agence fédérale pour l’accueil des demandeurs d’asile (Fedasil).

Fedasil est l’organisme public chargé de l’accueil des demandeurs d’asile pour l’ensemble de la Belgique.

Celui-ci désigne une place d’accueil au demandeur d’asile.

En attribuant les places d’accueil, le Dispatching essaye de tenir compte autant que possible de la situation particulière des demandeurs d’asile (famille avec enfants, personne en fauteuil roulant, mineur isolé…). Certaines structures d’accueil sont, en effet, mieux adaptées que d’autres aux besoins de certains demandeurs d’asile.

Au total, la Belgique dispose de 18.500 places d’accueil. Le réseau se compose de structures d’accueil collectives et individuelles.

A1. STRUCTURES COLLECTIVES

Les structures collectives sont des centres d’accueil gérés par Fedasil, la Croix-Rouge de Belgique ou d’autres partenaires. Dans l’arrondissement de Huy-Waremme, il n’existe pas de centres d’accueil de ce type. On peut trouver la liste des centres fédéraux ou gérés par des organisations telles que la Croix-Rouge, en suivant ce lien :
https://www.fedasil.be/sites/default/files/20200605_centres_fedasil_centra.pdf

A2. STRUCTURES INDIVIDUELLES

Les structures individuelles sont des logements gérés par les CPAS (les initiatives locales d’accueil (ILA)) ou par des organisations non-gouvernementales (ONG), en partenariat avec Fedasil.

Le modèle d’accueil en 2 étapes prévoit que les demandeurs d’asile séjournent d’abord dans une structure d’accueil collective, puis soient orientés vers un logement individuel.

Une fiche de ce site présente spécifiquement ce dispositif. On peut également consulter des documents sur le site de l’Union des Villes et des Communes de Wallonie, tels que celui-ci :
https://www.uvcw.be/no_index/cpas/actions/221-47537473830602122016110048254603874008.pdf

Sur le site de Fedasil, on peut lire qu’en 2018, sur les 589 communes que compte la Belgique, 518 CPAS organisent des places en ILA. Il s’agit de logements individuels et meublés. Les ILA représentent 38% du réseau d’accueil, soit 8.400 places. Fedasil signe une convention avec le CPAS qui reçoit un tarif journalier forfaitaire pour l’organisation de l’aide matérielle

B. Accueil des migrants

De nombreuses initiatives privées ont vu le jour pour répondre à la problématique causée par les différentes vagues d’arrivées massives de migrants dans notre pays. La principale d’entre elle est l’ASBL Plateforme citoyenne de soutien aux réfugiés (voir :
http://: http://www.bxlrefugees.be/

Celle-ci se définit comme suit :

« Pour une société plus ouverte et plus inclusive à l’égard des personnes en migration, la Plateforme Citoyenne – BXLRefugees vise à mobiliser et fédérer les énergies citoyennes et associatives pour transformer les représentations et attitudes sociétales au sujet des personnes en migration et contribuer à offrir une réponse à leurs besoins qui soit fondamentalement humaine et de qualité en développant, si nécessaire, de nouvelles solutions. »

La Plateforme Citoyenne assure, dans la mesure de ses moyens, un accueil inconditionnel, une réponse aux demandes d’information, de formation et d’assistance des exilé.e.s, migrant.e.s, demandeur.se.s d’asile, primo-arrivant.e.s et sans papiers, dans le plein respect de l’individu et de ses choix. Elle œuvre ainsi à l’intégration de ces personnes dans leur nouvel environnement.

La Plateforme Citoyenne encourage au respect d’une politique migratoire en accord avec les conventions internationales, et dans le respect des droits de chacun. Elle est persuadée que seule une solution durable et solidaire, fondée sur le respect des droits humains et la fraternité universelle, peut être mise en place pour faire face à la crise mondiale de l’accueil que traverse notre époque.

A Huy-Waremme, des structures se sont développés, afin d’organiser, dans notre arrondissement, l’accueil de migrants, en collectif ou en individuel, en concertation avec la Plateforme Citoyenne. Ainsi, de nombreux accueillants ouvrent leurs portes, de manière occasionnelle ou régulière, pour des temps courts ou plus longs, à des migrants en transition vers une vie meilleure, ici ou ailleurs.

Quelques coordonnées (ces informations sont soumises à de fréquentes modifications, au gré des initiatives et de l’évolution des besoins) :

  • La plateforme centralise les hébergements privés et gère deux hébergements collectifs, à Avin et Burdinne.
    Contacts : Diego Dumont : diegodumont@hotmail.fr 0496/38.46.00
  • A Waremme, un accueil est assuré tous les jours de la semaine de 18h30 à 21h30. Contacts : Leila Houbard 0477/18.42.28
  • A Crisnée, un hébergement collectif est organisé.
    Contact : Sophie Godefroid 0486/61.30.06
  • A Huy, la plateforme gère une « sisters house », hébergement collectif pour femmes.
    Contacts : Françoise Lessire 0477/62.29.46

INFOS : Page face-book :
https://www.facebook.com/groups/362506694209218/

Donnez votre avis sur l'utilisation de notre site.






    [honeypot honeypot-195]